Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Comité technique » CT du 17 octobre : Déclaration préalable des élu.es FSU à propos de la (...)

CT du 17 octobre : Déclaration préalable des élu.es FSU à propos de la situation au sein du Pôle Formation

D 18 octobre 2018     H 00:08     A FSU     C 0 messages


agrandir

En ouverture du Comité technique qui s’est réuni mercredi 17 octobre 2018 à Limoges, nous sommes intervenus sur la situation du Pôle formation et emploi.

" Chacun le sait ici, Le Pôle formation et emploi, qui compte près de 300 agents va mal.

Nous sommes déjà intervenus pour vous alerter sur cette question à de nombreuses reprises depuis au moins un an au Comité technique, comme au CHSCT, et pour la dernière fois hier lors du CHSCT central réuni à Bordeaux.

Parmi les 8 pôles de la Région (bientôt 9), le Pôle Formation est sans doute celui qui fonctionne le moins bien. Cela se traduit par de nombreux dysfonctionnements, des départs de cadres et de non cadres, un mal être partagé par beaucoup d’agents, des situations de détresse pour certains, une perte du sens, une augmentation des arrêts maladie,…etc

Cette situation, qui dure depuis au moins 18 mois est en train de devenir structurelle.

Depuis quelques mois, le Pôle Formation et Emploi, déjà fragilisé, est très fortement impacté par la mise en place du Plan de l’Etat pour « l’investissement dans les compétences » (PIC) qui entraîne une augmentation significative de la charge de travail particulièrement au sein de la Direction de la FPC.

Dans les mois à venir, la réforme de l’apprentissage, de la formation et de l’orientation professionnelles (Loi du 5 septembre 2018) va mécaniquement affecter au moins 3 des directions du Pôle (Orientation, Apprentissage, et FPC).
Des projets de réorganisation du Pôle, engagés depuis le printemps, sont en cours de finalisation, mais les couloirs bruissent de rumeurs sur des réorganisations d’une beaucoup plus vaste ampleur. De nouveaux départs volontaires ou contraints de cadres stratégiques sont annoncés.
Les agents des directions et services les plus impactés par la loi du 5 septembre, n’ont aucune information précise sur l’évolution de leurs missions.

Ces difficultés s’ajoutent aux difficultés quotidiennes qui sont le lot de l’ensemble des agents des services de la Région  : des outils métiers qui peinent à devenir pleinement opérationnels, la complexification des procédures et des circuits de décision, l’explosion des déplacements, la difficulté du travail multi-site, … etc et parfois les insuffisances managériales.

Nous demandons :
-  un point d’étape sur les perspectives de réorganisation du Pôle (avec le cas échéant les différentes options qui sont sur la table) et la communication d’un calendrier de cette réorganisation,
- une communication globale en direction de l’ensemble des agents du Pôle
- une identification des incidences de la réforme (loi du 05/09) sur les missions des agents des directions les plus impactées, et la présentation d’un plan d’accompagnement des agents dont les missions vont fortement évoluer ou vont disparaître".

Nous vous rendrons compte dans les prochains jours des réponses apportées et des débats relatifs aux différents points de l’ordre du jour  : Rapport égalité Hommes / Femmes, autonomie du Pôle Finances, NBI, outil de dotation en postes des lycées,...