Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » CHSCT » La prévention des Risques psycho sociaux (RPS) : un enjeu majeur pour les (...)

La prévention des Risques psycho sociaux (RPS) : un enjeu majeur pour les conditions de travail et la santé des agents

D 25 juin 2014     H 13:02     A FSU     C 0 messages


Un accord national a été signé le 22 octobre 2013 entre l’Etat et 6 organisations syndicales dont la FSU. Il érige la prévention des RPS parmi les priorités en matière de « gestion des ressources humaines ». Les employeurs publics sont invités à mener des politiques “contribuant à supprimer ou à défaut réduire les tensions au travail et les exigences émotionnelles qui pèsent sur les agents”. Il recommande en particulier « d’anticiper les réorganisations de services », un sujet d’actualité brulante à la Région Limousin ! Les employeurs publics sont donc priés de faire preuve de “vigilance” dans “l’anticipation de l’évolution des organisations, en particulier les réorganisations”.

La prévention des RPS est (ainsi que nous l’avions demandé) la priorité retenue à la Région, dans le cadre de l’actualisation du « document unique » d’évaluation des risques professionnels (DUERP) qui a démarrée en 2013. Des entretiens collectifs (conduits par l’ingénieur sécurité et le médecin) destinés à identifier les risques ont eu lieu avec l’encadrement en 2013 et se sont poursuis avec les autres agents en 2014.

Le bilan global de ces entretiens ne nous a pas encore été présenté.

Nous serons vigilants pour que l’exercice débouche sur un plan d’actions de prévention conséquent. En effet, à la Région Limousin, comme dans les autres collectivités, les facteurs de risques psycho sociaux sont de plus en plus présents. La perspective de la fusion entre le Limousin et les régions voisines ne fait que renforcer ces risques.

Cependant le DUERP de la Région concerne seulement les services du siège. Les agents des lycées, qui représentent pourtant les ¾ des effectifs ne sont pas couverts. En effet, la Région considère que c’est à chaque lycée de rédiger son « document unique d’évaluation des risques » pour tous les agents qui y travaillent, qu’ils relèvent de l’Etat comme de la Région.