Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Actus nationales » Mardi 31 janvier : où manifester en Nouvelle Aquitaine ?

Mardi 31 janvier : où manifester en Nouvelle Aquitaine ?

D 21 janvier 2023     H 14:13     A FSU     C 0 messages


agrandir

Les principaux lieux de manifestation contre la réforme des retraites en Nouvelle Aquitaine

16 - ANGOULEME à 10h, place de la gare Sncf

17 - LA ROCHELLE à 14h30, parvis de la gare Sncf, SAINTES à 10h30, Palais de Justice, ROCHEFORT à 10h30, place Colbert

19 - TULLE à 10h30 départ place Smolensk (marché de la gare), USSEL à 14h départ place Voltaire, BRIVE à 15h départ hall George Brassens (place du 14 juillet)

23 - GUERET à 10h gare routière

24 - PERIGUEUX à 10h30 palais de Justice, BERGERAC à 15h palais de Justice, SARLAT à 15h place de la grande Rigaudie

33 - BORDEAUX à 12h, place des quinconces.

40 - MONT DE MARSAN à 10h, place des arênes, DAX à 17h30, place de la fontaine chaude

47 - AGEN, à 10h place de la Préfecture, MARMANDE à 14h esplanade de Maré

64 - PAU à 10h, place de Verdun, BAYONNE à 10h, place Sainte-Ursule

79 - NIORT à 10h, place de la brèche, THOUARS à 11H, place Flandre Dunkerque, BRESSUIRE à 14h, place St Jacques, PARTHENAY à 16h place Drapeau

86 - POITIERS à 14h, Avenue du Recteur Pineau, CHATELLERAULT à 10 h Bd de l’Envigne, MONTMORILLON à 10 h place de la Victoire

87 - LIMOGES à 14h Carrefour Tourny, ST JUNIEN à 17h30 place de la bourse.

De nombreuses autres mobilisations sont prévues d’ici le 31 janvier dans les départements. Consultez les sites internet départementaux de la FSU et des autres syndicats.

Comment faire la grève ?

* Un préavis de grève national est déposé , qui permet à tous les agents (fonctionnaires et contractuel.le.s) de faire grève le 31 janvier et les jours suivants, jusqu’au 19 février inclu.
* aucune déclaration préalable ne peut être demandée aux agents de la Région (y compris dans les lycées), ils peuvent décider de se mettre en grève le matin même. Aucune présence minimale des agents ne peut être imposée. C’est à l’employeur de recenser, le jour même, les agents grévistes ainsi que la durée de leur arrêt de travail. Pour les agents des sièges, gérés par Incovar, chaque agent doit entrer une absence dans le logiciel à la rubrique « Se gérer / absences », motif grève et indiquer la durée de la grève (Un jour, 1/2 jour, une heure, deux heures).

* les agents grévistes subiront un prélèvement sur leur rémunération, qui sera proportionnel à la durée déclarée de leur arrêt de travail, à savoir :
1/151e pour 1 heure de grève
1/75èmepour 2 heures de grève
1/60e pour une demi-journée
1/30e pour la journée entière.


Voir nos analyses sur ce projet de réforme sur notre site et sur celui de la FSU

Signez en ligne la pétition intersyndicale pour le retrait de cette réforme injuste et brutale.

Communiqué de l’Intersyndicale de la Fonction Publique

La journée d’actions unitaire interprofessionnelle du 19 janvier constitue un succès incontestable au regard du nombre de personnes qui y ont activement participé.
Dans les trois versants de la Fonction publique, ce sont des centaines de milliers d’agentes et d’agents qui se sont mis.e.s en grève et ont manifesté.

Cette mobilisation considérable est une démonstration supplémentaire que le projet de contre- réforme des retraites porté par Emmanuel Macron est rejeté par une large majorité des salarié.e.s et de la population.

C’est pourquoi, les organisations syndicales de la Fonction publique, CFDT- CGCCGTFAFPFOFSUSOLIDAIRESUNSA, continuent d’exiger que le gouvernement renonce au report de l’âge légal à la retraite de 62 à 64 ans et à l’accélération de l’augmentation de durée de cotisation.

Elles s’inscrivent pleinement dans le communiqué interprofessionnel d’hier soir et appellent les salarié.e.s de la Fonction publique à participer activement aux actions et initiatives sur le territoire, y compris par la grève, notamment autour du 23 janvier, jour de la présentation de la loi au Conseil des Ministres, et à la nouvelle journée de grèves et de manifestations le mardi 31 janvier.

Dans le même esprit, elles appellent l’ensemble des personnels à préparer les assemblées générales pour discuter des poursuites de la mobilisation.

Nos 8 organisations demeurent déterminées et unies pour que cette mobilisation soit couronnée de succès.

Paris, le 20 janvier 2023