Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Actus nationales » La fonction publique du XXIe siècle

La fonction publique du XXIe siècle

D 1er février 2015     H 18:59     A FSU     C 0 messages


agrandir

Gérard Aschieri, ancien secrétaire général de la FSU, et Anicet Le Pors, ancien ministre de la Fonction publique, publient le 15 janvier 2015 un livre commun "La fonction publique du XXIe siècle". (Editions de l’atelier) « Ce n’est pas un livre de techniciens, mais un livre pédagogique dans une visée politique, explique Gérard Aschieri, aujourd’hui membre du CESE. À travers la question de la fonction publique se pose celle de la conception de la société, de la prise en compte de l’intérêt général pour construire les biens communs.  » Son idée-force : «  sortir de la vision budgétaire et managériale  », assénée par les derniers gouvernements. Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, 150 000 postes ont été supprimés dans la fonction publique d’État via le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux. Depuis 2010, le point d’indice servant de base à la rémunération des agents a été gelé, les conditions de travail ont empiré.

En décembre, quatre syndicats appelaient à la mobilisation contre la cure d’austérité du gouvernement Hollande visant à réduire la dette publique, qui impactait directement les services publics. Malgré une volonté affichée de favoriser le dialogue social, les négociations ne débouchent pas et la forte abstention lors des récentes élections professionnelles tend à prouver que les fonctionnaires baissent les bras devant la privatisation et le rabotage de leurs missions.Or, pour Anicet Le Pors, «  il faut convaincre les fonctionnaires qu’ils sont à l’avant-garde de la modernité, de la démocratie  ». Et de rappeler que pendant la crise «  ils constituent un amortisseur social  », lors de drames «  les fonctionnaires de police, les agents hospitaliers font bien leur travail : ils ont le sens de l’intérêt général séparé de celui de la rentabilité de l’entreprise  ».

Si les fonctionnaires ne sont pas liés à leur employeur par un contrat, c’est qu’ils possèdent un statut imposé par la loi, qui les oblige à l’obéissance et la loyauté au service de l’intérêt général en contrepartie de garanties, comme la sécurité de l’emploi. Ce statut s’est solidifié au cours du XXe siècle et s’est généralisé aux trois versants (État, hospitalier, territorial) en 1983, grâce au ministre Le Pors, mais reste souple : il a déjà été modifié 225 fois législativement... Il peut donc encore évoluer pour accompagner la transition écologique, le développement des technologies de l’information et de la communication, l’acte 3 de la décentralisation.