Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine
Vous êtes ici : Accueil » Actus en Nouvelle-Aquitaine » Soutien aux agents de maintenance informatique des lycées du (...)

Soutien aux agents de maintenance informatique des lycées du Limousin

D 7 juin 2018     H 22:25     A FSU     C 0 messages


agrandir

La Région a décidé de modifier l’organisation du service, les missions et la répartition des postes d’agents de maintenance informatique qui interviennent dans les lycées, ceci dans un objectif d’harmonisation à l’échelle de la Nouvelle Aquitaine.

La Région hérite en effet de situations différentes selon les anciennes Régions.
-  Des équipes mobiles (ELIB) en Aquitaine, par bassin, basées en dehors des lycées et rattachées depuis 2016 au Pôle Education et citoyenneté (Direction de l’Education)
-  Des équipes par bassin en Poitou-Charentes, basées dans des lycées, mais rattachées également à la Direction de l’Education et ne relevant donc plus de l’autorité fonctionnelle des chefs d’établissement.
-  Enfin, en Limousin, des agents basés dans presque chaque lycée, placés encore à ce jour sous l’autorité fonctionnelle des chefs d’établissement et que la Région a déjà décidé de rattacher à la Direction de l’Education (voir à ce propos le compte-rendu du CT du 15 mars).

La Région va présenter au CT du 18 juin, voir l’ordre du jour un projet de réorganisation.

Pour les lycées du Limousin et pour les agents de maintenance informatique, c’est un vrai bouleversement qui est annoncé.

Le projet a été présenté aux agents le 4 juin. Il est loin d’être satisfaisant à la fois pour le service rendu aux établissements et pour les conditions d’emplois des agents. Ces derniers se trouveraient intégrés au sein d’équipes mobiles qui interviendraient sur plusieurs établissements.
Le projet, établi sans concertation, comporte beaucoup d’incertitudes sur les missions, les résidences administratives, le maintien de tous les postes,…etc

Les agents ont mis en ligne une pétition, nous appelons l’ensemble des personnels (agents de la Région, enseignants, …) à la signer.

CLIQUER ICI POUR SIGNER

Elle sera remise à l’autorité régionale le 18 juin prochain.

Nous défendrons, lors de la séance du CT du 18 juin, l’intérêt des agents et l’intérêt du service public rendu aux usagers dans les lycées.

Télécharger ci-dessous la pétition papier à nous retourner avant le 18 juin ou aux autres organisations syndicales qui soutiennent l’initiative.

Courrier de la FSU au Président Rousset.

La Fédération régionale de la FSU et ses syndicats ont adressé au Président Rousset un courrier, dont la teneur suit :

"Le développement du numérique à l’Ecole, tant dans les usages pédagogiques qu’administratifs, a conduit chaque lycée à disposer d’équipements nombreux : ordinateurs, vidéo-projecteurs, tableaux blancs interactifs, … qui souvent fonctionnent en réseau et nécessitent une maintenance régulière. Le choix fait en région Limousin d’affecter un agent en poste (temps plein ou mi-temps) dans chaque lycée (selon la taille des équipements) permettait, jusque-là, d’assurer un entretien quotidien, même si, pour les lycées aux équipements plus nombreux, plusieurs agents auraient été nécessaires.
Or, nous venons d’apprendre, avec surprise, que ce fonctionnement allait être remis en cause pour permettre une harmonisation des pratiques à l’échelle de la Nouvelle Aquitaine, inspirée de l’Aquitaine, en systématisant le principe des équipes mobiles, que nous considérons être une dégradation dans le fonctionnement ordinaire des EPLE.
Ainsi, pour l’Académie de Limoges, trois équipes, une par département, regrouperaient les agents sous l’appellation « équipes d’Assistance Numérique de la Nouvelle Aquitaine (e-ANNA) ». Elles interviendraient auprès des EPLE pour assurer la maintenance et l’assistance numérique de proximité. S’il est prévu qu’à la rentrée 2018, les agents conservent dans un premier temps leur résidence administrative dans leur établissement d’exercice, rien n’est garanti par la suite.
Le système proposé ne répond pas aux attentes des EPLE dont la région a la charge. En effet :
-  si l’on considère, comme c’est d’usage dans ce secteur, qu’un agent est nécessaire pour assurer la maintenance de 250 à 300 postes, plusieurs établissements au parc informatique développé auraient besoin de deux ou trois agents à temps plein. Le projet actuel ne prend pas en compte le manque de personnel.
-  par expérience, nous savons qu’un agent doit intervenir de multiples fois, chaque jour, pour répondre à des problèmes très divers : ordinateur dont le disque dur a grillé, réseau internet fonctionnant mal, nouveau logiciel à installer, câblage d’un vidéoprojecteur, … Plus le parc est développé, plus les interventions sont nombreuses. La présence d’un personnel dédié dans les murs de l’établissement est donc indispensable, afin de permettre l’activité pédagogique ou administrative au quotidien.
-  le choix d’équipes mobiles par départements laisse entendre que les agents n’interviendront que pour les gros soucis de maintenance avec des délais pour intervenir, et non pour les problèmes quotidiens : qui les prendra alors en charge ? Les établissements devront-ils recourir à des prestataires privés ?

En l’état actuel, le projet actuel ne prend pas en compte les agents en charge de l’informatique dans les EPLE, qui n’ont pas été consultés. Il néglige également la qualité de la mission exercée dans les établissements scolaires. Nous vous demandons donc de surseoir à ce projet afin de trouver les moyens d’engager une véritable discussion avec les personnels concernés ainsi qu’avec ceux qui utilisent, au quotidien, ce parc informatique".