Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et de ses agences
Vous êtes ici : Accueil » Actus en Nouvelle-Aquitaine » Non-participation aux vœux du Président Rousset : forte mobilisation des (...)

Non-participation aux vœux du Président Rousset : forte mobilisation des agents des sièges

D 24 janvier 2017     H 04:30     A FSU     C 0 messages


Un an après la création de la nouvelle Région, les agents des services (ils sont plus de 2500, hors agents des lycées) ont massivement boudé les 3 cérémonies officielles des vœux organisées par le Président Rousset. Elles se sont déroulées (particulièrement à Poitiers et à Limoges) devant des auditoires clairsemés.

Mobilisation à Bordeaux

La participation à la cérémonie des vœux a été en effet plus faible en 2017, qu’en 2016 (2,5 à 3 fois moindre à Limoges par exemple).

En revanche, la mobilisation des agents à l’appel de l’intersyndicale a été forte : plus de 200 agents à Poitiers se sont rassemblés le 9 janvier à la mi-journée pour présenter leurs propres vœux au Président Rousset, ils étaient plus de 150 à Limoges le 11 janvier en fin d’après-midi et autant à Bordeaux le 13 janvier à midi.

Mobilisation à Poitiers

Les agents se sont mobilisés pour une administration qui fonctionne, pour connaître enfin les missions qui leur sont confiées, pour travailler avec des outils qui fonctionnent, pour avoir des droits sociaux harmonisés par le haut, pour un service public de qualité et de proximité, pour l’égalité entre les agents, pour la transparence, pour un plan d’accompagnement au changement pour tous les agents, pour être informé-e, être consulté-e, être entendu-e, être respecté-e.

Mobilisation à Poitiers #02

Comme elle s’y était engagée, l’Intersyndicale a déposé le 12 janvier après midi un préavis de grève illimité qui reprend les 7 revendications exprimées dans la lettre ouverte au Président (lire article en ligne).

Mobilisatio à Limoges

Conformément à la loi, le dépôt d’un préavis ouvre une période de négociation entre l’autorité territoriale et les représentants du personnel. Si à la fin de cette période, soit le 18 janvier, les négociations n’ont amené aucun progrès notable, ce préavis nous permettra d’appeler les agents à se mobiliser à nouveau en cessant le travail, selon des modalités qui seront à décider ensemble lors d’assemblées générales du personnel sur chacun des sites.

Mobilisation à Limoges #02

Quel bilan d’étape tirer de cette mobilisation ?

La mobilisation des agents a contraint la collectivité à multiplier les annonces au moyen de messages aux agents et d’interventions dans la presse (Communiqué de presse dès le 10 janvier, conférence de presse improvisée du Président à Limoges le 11 janvier,...) qui ont été confirmées lors de la réunion du Comité du dialogue social du 12 janvier.

Parmi ces annonces, deux constituent des actes concrets que nous attendions :

  • maintien des postes : sur les 29 postes vacants du site de Limoges, 23 seront publiés prochainement, jusqu’à maintenant, nous n’avions reçu aucune assurance dans ce sens
  • ouverture du cycle de négociation sur les conditions de travail : c’était le point n° 7 de la lettre ouverte que nous lui avions adressée le 21/12. Des dates de réunion ont été programmées.

Les autres annonces sont des intentions qui vont dans le sens de ce que nous demandons, mais que l’administration devra traduire en actes concrets :

  • la consolidation de la cellule RH dédiée à l’accompagnement des agents
  • la mise en place rapide de chargés de mission « accompagnement » au sein de chaque pôle pour une meilleure prise en compte des besoins des agents en terme de formation, d’accompagnement, de maitrise des nouveaux outils, de préparation aux entretiens professionnels,…
  • un accompagnement des agents qui souhaitent une mobilité professionnelle ou géographique afin que chacun trouve sa place et que ses compétences soient valorisées, en fonction des besoins et des capacités de la collectivité
  • le renforcement du plan de formation déjà initié afin de s’assurer que l’ensemble des agents puisse élargir le champ de leurs compétences et/ou se former à de nouveaux métiers
  • la mise en place de nouveaux outils pour favoriser les échanges entre les sites et améliorer notre fonctionnement interne : réseau social interne, plateforme collaborative, systèmes de messagerie et de serveurs communs

Le Président s’est saisi personnellement de la question, il ne l’avait pas fait depuis plus de 7 mois : sa dernière rencontre avec les représentants du personnel remontait au 30 mai 2016.