Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine
Vous êtes ici : Accueil » Actus en Nouvelle-Aquitaine » Non à la suppression des académies de Limoges et de Poitiers

Non à la suppression des académies de Limoges et de Poitiers

D 3 juin 2018     H 20:16     A FSU     C 0 messages


agrandir

Dans un rapport publié le 13 mai, l’Inspection Générale de l’Education Nationale préconise de réduire le nombre des académies à 13 en France métropolitaine, soit une par Région d’ici 2021. Lire également..

Ainsi, les académies de Limoges et de Poitiers seraient vouées à disparaître rapidement, ce que le Ministre de l’Education Nationale, Jean Michel Blanquer a confirmé (dès 2020 pour le Limousin) lors d’un récent déplacement en Creuse.

La suppression des académies de Poitiers et de Limoges et de leurs services rectoraux est un mauvais coup de plus pour les territoires. Cela veut dire des emplois publics en moins, un éloignement des centres de décision et le risque de voir s’accélérer le mouvement de fermeture de classes, de filières et d’établissements d’enseignement.

En tant qu’agents, qui pour beaucoup d’entre nous travaillent au sein d’un lycée ou bien en lien avec les lycées, en tant que parent ou en tant que citoyen, nous sommes directement concernés.

Nous vous appelons à signer la pétition en ligne contre la suppression de l’académie de Limoges

Une pétition pour Poitiers sera prochainement mise en ligne.

Voir également les articles parus dans l’Echo suite à la réunion publique de jeudi 14 juin.

UN RASSEMBLEMENT CITOYEN est organisé DEVANT LE RECTORAT DE LIMOGES,MERCREDI 27 JUIN A 17H

L’intersyndicale, à laquelle la FSU participe appelle tout.e.s les citoyen.ne.s, les personnels de l’Education nationale, les élus (avec leur écharpe), les partis politiques et associations à se joindre à nous pour refuser
✓ la suppression de l’Académie de Limoges ;
✓ l’accroissement du pouvoir du Recteur de Bordeaux sur notre académie ;
✓ les suppressions de postes, les mutations fonctionnelles ou géographiques imposées pour les personnels du rectorat et des DSDEN ;
✓ la perspective d’une réorganisation territoriale qui viserait à réduire le nombre de circonscriptions et à nommer un DASEN sur plusieurs départements ;
✓ la régionalisation du recrutement et du mouvement des enseignants du 2d degré ;
✓ l’affaiblissement de l’offre éducative sur notre territoire ;
✓ la fermeture d’écoles, collèges, lycées, lycées professionnels ;
✓ la lente dévitalisation de nos départements.