Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Actus en Nouvelle-Aquitaine » Lycées : des avancées grace à la mobilisation des agents

Lycées : des avancées grace à la mobilisation des agents

D 17 novembre 2019     H 22:16     A FSU     C 0 messages


agrandir

Le nouvel outil de dotation en postes dans les lycées a été adopté fin 2018 par la Région malgré l’avis défavorable unanime des organisations syndicales. Lire en ligne

Nous avions en effet pointé le très gros risque de voir la dotation baisser dans beaucoup de lycées, du fait des grandes disparités existantes entre les 3 anciennes Régions.

Le bilan des premiers « dialogues de dotation » réalisés par la DRH dans 66 lycées sur 273 a confirmé nos craintes. 20 lycées sont en perte de poste (dont 9 en Limousin), ce qui représente en moyenne 1,8 poste en moins pour chacun des 20 lycées (soit 10 % des effectifs) avec des pointes à 20 % (à Valadon à Limoges, à l’EREA de Meymac ou au LP Martin Nadaud à Bellac), mettant ainsi en difficulté les équipes et affectant la qualité du service public rendu. 30 autres établissements gagneraient des postes (1,3 par lycée en moyenne), mais cela ne règle en rien la situation des lycées en perte de postes. Enfin, 16 lycées ne connaitraient pas d’évolution de leur dotation.

Les agents se sont fortement mobilisés le 5 novembre, Lire à ce propos particulièrement dans l’académie de Limoges, la plus touchée par les suppressions de postes, à l’appel de la CGT, de FO, de la FSU et de l’UNSA.

Cette mobilisation commence à porter ses fruits.

Le Président Rousset a reçu les organisations syndicales le 14 novembre à Bordeaux.

Il a annoncé qu’une « feuille de route » allait être élaborée en négociation avec les syndicats.

La négociation à venir devrait concerner :
-  l’évolution de l’outil de dotation lui-même : nous avons fait des propositions pour renforcer la dotation (notamment dans les grosses cuisines, pour l’encadrement intermédiaire, pour mieux prendre en compte les spécificités de chaque établissement, les restrictions médicales,…)
-  l’organisation des « dialogues de dotation »  : nous avons fait des propositions pour que la DRH rencontre les agents dans chaque lycée, afin que leur parole soit prise en compte avant de conclure le dialogue de dotation.
-  la pénibilité,
-  le remplacement des agents absents
-  le renouvellement et l’amélioration du matériel
-  la prise en compte des difficultés de santé des agents et leur reclassement : nous avons déjà transmis des propositions à l’exécutif le mois dernier.
-  Mais aussi le niveau de service attendu au sein des lycées

En fonction de la nouvelle feuille de route, la dotation des 66 établissements déjà audités pourra être revue. C’est donc une première victoire, acquise grâce à la mobilisation des collègues.

Le Président a aussi indiqué vouloir renforcer l’accès à la formation des agents. Il a confirmé qu’il souhaite à terme automatiser les plonges, ce qui pour lui, permettrait de réduire la pénibilité et réaffecter des moyens vers les autres taches (entretien, cuisine,…).

Nous nous battrons pour que la négociation qui va s’ouvrir avec le questeur régional aboutisse à de réelles avancées pour les agents, mais rien n’est encore gagné, sachant qu’à ce jour la Région ne prévoit pas de moyens financiers supplémentaires.

Nous appelons donc les agents à rester vigilants et mobilisés.