Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Actus en Nouvelle-Aquitaine » Délégation à Bordeaux le 18 mai (suite) "Président, respectez vos engagements (...)

Délégation à Bordeaux le 18 mai (suite) "Président, respectez vos engagements !"

D 22 mai 2016     H 22:50     A FSU     C 0 messages


agrandir

A l’appel de l’intersyndicale FSU – FO – CFDT – UNSA – FAFPT de la grande Région, une délégation de plus de 60 agents issus des 3 sites a fait le déplacement de Bordeaux le 18 mai, jour de la réunion du CT, pour défendre l’égalité des droits entre tous les agents et le respect par le Président de tous ses engagements.

Après une manifestation sur le parvis de l’hôtel de Région, voir le reportage sur France 3, une distribution de flyers rappelant nos revendications, une trentaine de membres de la délégation ont été reçus par le DGS de la Région et par le conseiller régional délégué aux Ressources humaines.

La rencontre a duré près d’une heure et a permis de faire un état des lieux des désaccords entre le personnel et la collectivité régionale, concernant les engagements pris sur le régime indemnitaire.

1er point abordé : les engagements du candidat Alain Rousset
Dans son courrier du 8 décembre 2015, le candidat Rousset s’est engagé à aligner dans un 1er temps le régime indemnitaire des agents du Limousin sur celui de l’Aquitaine, avant dans un 2nd temps d’aligner l’ensemble des agents sur Poitou-Charentes. Tous les agents (lycées et services) étaient concernés, mais aujourd’hui le Président Rousset ne parle plus que des agents des lycées. Selon le conseiller régional délégué représentant le Président Rousset, les organisations syndicales ont une « mauvaise lecture » de ce courrier. Pourtant, les termes employés par Alain Rousset dans son courrier sont clairs en englobent bien l’ensemble des agents, ce qui en décembre 2015 avait été confirmé par le Président Vandenbroucke alors Pdt de la Région Limousin et aujourd’hui 1er VP de la grande Région. Cela marque la volonté manifeste de la part du Président ne pas tenir l’engagement.

Pour le représentant du Président Rousset, le régime indemnitaire évoluera de façon évidemment positivement pour les agents du Limousin,... Sans doute, mais quand ? Alors qu’aujourd’hui ce sont bien les agents des services qui vivent les évolutions les plus fortes dans leur travail, et cela n’est pas reconnu...

2ème point : négociation globale sur l’harmonisation des droits
Nos interlocuteurs ont rappelé l’engagement du Président Rousset à mettre tous les chantiers sur la table. Le régime indemnitaire fait partie de la négociation globale sur l’harmonisation des droits intégrant également le temps de travail, les carrières, l’ action sociale etc… (voir compte-rendu du comité du dialogue social du 2 mai).

Réponse de l’intersyndicale : Le candidat Rousset a pris un engagement particulier, déconnecté de la négociation globale sur l’harmonisation des droits sociaux, en promettant d’aligner dans un 1er temps les primes du Limousin sur l’Aquitaine, c’est très clair dans son courrier du 8 décembre.

3ème point : l’impact de la situation financière de la Région
Le DGS a indiqué la difficulté pour le Président de tenir ses engagements dans les temps, suite à la « découverte » de la situation financière de l’ex-Poitou-Charentes. L’intersyndicale répond à cela que les agents ne doivent pas être pénalisés par les conséquences de choix et de pratiques financières de l’ex Région.

4ème point : la rétroactivité promise au nom du candidat Rousset
Le représentant du Pdt Rousset rappelle que la rétroactivité n’est pas légale. L’intersyndicale s’étonne que l’engagement de rétroactivité ait pu être pris dans ces conditions... C’est la raison pour laquelle, elle demande au Président Rousset de confirmer cet engagement.

Conclusion : Le conseiller régional délégué aux RH s’engage à se rapprocher du Président au plus vite, à lui faire part de nos revendications et à nous transmettre une réponse écrite en début de la semaine du 23 mai. Rappelons que le courrier adressé à ce sujet au Président par l’intersyndicale du site de Limoges, date du 13 mars ! et que plus de 2 mois après, il n’a toujours pas reçu de réponse...