Le blog FSU des personnels de la Région Nouvelle-Aquitaine et Agences
Vous êtes ici : Accueil » Actus en Nouvelle-Aquitaine » Compte rendu de la rencontre entre les organisations syndicales de la Région (...)

Compte rendu de la rencontre entre les organisations syndicales de la Région et le Président Vandenbroucke – 16 octobre

D 29 octobre 2014     H 06:22     A FSU     C 0 messages


agrandir

Dès son élection le 14 octobre, le nouveau Président de la Région a pris l’initiative d’une rencontre avec les 4 organisations syndicales représentées à la Région, parmi lesquelles la FSU.

La rencontre a eu lieu jeudi 16 octobre 2014 avec pour objet principal, la réforme territoriale et le dialogue social.

Le Président a dit vouloir dissiper les inquiétudes des agents qu’il a cependant jugées légitimes, concernant les conséquences de la fusion du Limousin avec les régions voisines d’Aquitaine et de Poitou-Charentes.

Sur la fusion elle même, il nous a dit (comme son prédécesseur que nous avions rencontré le 27 juin) qu’il aurait préféré une fédération des régions actuelles autour de grands projets. Il doute que la fusion permette de faire des économies et considère qu’elle ne rendra pas mécaniquement les régions plus fortes, mais que cela leur permettra de faire mieux à condition de se donner les moyens de porter de vrais projets.

Sur les conséquences de la fusion pour les personnels, il considère « que les bâtiments comme les personnels ne sont pas menacés ». Il se battra « pour que demeure en Limousin une représentation régionale forte ».

Il considère également que l’on « alignera nécessairement par le haut » les primes par exemple. Il souhaite que les agents « soient bien dans leur poste et dans leurs fonctions ».

Concernant le dialogue social, qui de notre point de vue a connu quelques « haut », mais aussi pas mal de « bas », au cours des dernières années, il tient à ce que les personnels soient respectés. Il a affirmé son attachement au dialogue et à la concertation et dit vouloir « poursuivre la démarche d’écoute » et attendre des syndicats qu’ils soient « force de proposition ».

Sur la période (fin 2014 et toute l’année 2015) qui nous sépare de la fusion : il a annoncé la création d’une structure permanente de discussion entre les régions pour analyser les politiques conduites. Il a dit vouloir aller assez vite dans la définition de la manière dont les compétences seront exercées dans la nouvelle région.

Nous avons pris acte avec satisfaction de ces engagements, et nous avons demandé que les représentants du personnel soient associés à ces réflexions dans tous les domaines qui sont de la compétence du CTP (Emplois, organisation, ….etc). Ce qui a été accepté sur le principe.

Néanmoins, dans le contexte inédit de réduction massive (programmée sur plusieurs années) des dotations de l’Etat aux collectivités locales (moins 451 millions € en 2015 pour l’ensemble des régions), la fusion entre les régions parait bien périlleuse. Il faudra que les agents soient vigilants et mobilisés d’ici 2016, mais aussi dans les années suivantes, afin que les emplois soient préservés dans leur globalité et leur implantation maintenue en Limousin. Il faudra aussi se mobiliser pour gagner l’harmonisation par le haut des situations assez disparates constatées d’une région à l’autre en matière de primes, d’organisation du temps de travail, de conditions d’avancement, d’action ou d’œuvres sociales,.... mais aussi pour prévenir à partir de 2016 toute tentative d’externalisation ou de privatisation de certains services rendus aux usagers.

Nous avons également demandé la poursuite du dialogue social sur tous les sujets sur lesquels le précédent Président et le précédent DGS s’étaient engagés : formation des agents, égalité professionnelle, prévention des risques, santé au travail,…

FSU - Les représentants du personnel au CTP.